Comment défendre la trésorerie de l'entreprise ?

    • Pour tout nouveau client, une enquête de crédibilité financière doit être déclenchée avant d'en accepter la commande.
    • Les clients habituels sont à surveiller, également.
    • Un top mensuel sera exécuté pour quantifier le crédit clients.
    • Un top mensuel sera exécuté pour, là aussi, quantifier le crédit fournisseurs.
    • Attention à ne pas abuser des facilités bancaires, car très coûteuses.
    • Etablir un budget prévisionnel annuel, dont la surveillance sera mensuelle.
    • Suivre l’évolution précise des éléments de ce budget pour, éventuellement, réagir.
    • Limiter les stocks.
    • Mettre régulièrement en concurrence les fournisseurs de l’entreprise.
    • Pour des investissements, ne pas obligatoirement tout autofinancer, ou alors, avec parcimonie.
    • Surveiller le seuil de rentabilité tant global, que par secteurs, de même que la rentabilité de chacun des produits phares.
    • Maîtriser les coûts fixes et variables.
    • Avant toute prévision de dépense, peser les conséquences possibles, c'est à dire, l'augmentation de différents facteurs (coûts fixes et variables, BFdR, seuil de rentabilité, ... ).
    • A titre indicatif, tout dépôt de bilan d'un client, peut présenter, suivant son importance, un danger pour la trésorerie de l'entreprise, voir, pour l'avenir de l'entreprise.
    • C'est pourquoi, une attention constante doit être portée aux capacités financières de l'ensemble des clients, et pricipalement à ceux qui sont importants.