Des pistes à suivre pour diriger au quotidien.

1. Ventiler le C.A. journalier, hebdomadaire et mensuel, par secteurs d’activités…

2. Demander aux commerciaux itinérants ou captifs, leurs impressions sur les prospects rencontrés ou les clients servis, sur leur ressenti face à l’entreprise, ses produits, ses services afin de mieux orienter ou réorienter la politique commerciale

3. Etablir un ratio,  commandes - visiteurs  ou  commandes - devis  ou devis - visiteurs

4. Connaître journellement le nombre de personnes qui passent le seuil de son entreprise, déterminer leurs intérêts

5. Etablir des conditions générales de vente

6. Etre toujours le défenseur des marges, donc lutter contre les remises et offrir plutôt un service, un produit complémentaire afin de conserver la marge nécessaire à bien tourner.

7. Dynamiser les ventes, qui demeurent le moteur de l’entreprise. Toujours remettre « l’ouvrage sur le métier ».

8. Etre aux aguets de la concurrence, des nouveau produits, …

9. Connaître avec précision la contribution à la marge globale de chacun des principaux produits de l’entreprise.

10. Etablir un ou des budgets, qui serviront de référence à l’évolution du C.A., des charges, des marges, du seuil de rentabilité, du FdR et du BFdR. …

11. Analyser le fonctionnement de l’entreprise par rapport aux résultats d’entreprises similaires, (voir  la centrale des bilans BDF).

12. Répartir les tâches (cahier des charges)  judicieusement, tant au niveau de la direction que des responsables divers.

13. Concevoir une gestion performante des ressources humaines, car une entreprise ne prospère, en partie, qu’à partir du travail fourni par les salariés. Evaluer régulièrement le moral des troupes, leur efficacité et le potentiel à éclore.

14. Revoir les fournisseurs régulièrement, tenir sur chacun d’eux, un dossier historique (incidents, prix pratiqués, remises consenties, … A priori, ne conserver que 2 ou 3 fournisseurs pour un produit donné, tout en veillant à représenter, pour chacun, un volume d’achat intéressant.

15. Ne pas rester enfermé dans son entreprise, mais visiter des entreprises concurrentes, des salons, des réunions, afin de percevoir toutes les évolutions de son marché.

16. A l’heure de l’informatique, nous n’avons pas encore vu un ordinateur serrer la main d’un client. Si nous voulons rivaliser avec ce monde informatisé, il faut quotidiennement se battre avec rigueur et vigueur pour assurer la qualité des services, des produits, de telle façon à faire venir et revenir ses clients.

17. Entraîner ses troupes par un optimisme de bon aloi, un comportement égal, chaque jour, avoir pour politique la porte ouverte et accueillir chaque matin ses collaborateurs.

18. L’éthique dans les affaires est un élément très important, il faut, dans cet esprit, tenir les délais, livrer la qualité promise et respecter le client et la parole donnée.

 

 

Rappel d’une citation de W.Churchill :

« il faut également se rappeler que le chef d’entreprise est un homme à abattre, une vache à traire, peu voient en lui le cheval qui tire le char »