Etre entrepreneur et "tenir le coup" - extrait

Différents éléments concourent à une certaine réussite.

• En début d’exercice, établir son budget prévisionnel de fonctionnement, ceci pour l’aspect financier. Vérifier mois après mois la réalité des dépenses à leurs prévisions.

• En parallèle, la politique commerciale mise au point pour le même exercice, sera également suivie mensuellement et exprimée en unités à produire ou à vendre par exemple..

• La connaissance du seuil de rentabilité et du fonds de roulement et du BFdR  est incontournable. Egalement leur suivi mensuel qui peut permettre de réagir très rapidement en cas de besoin.

• Par ce cheminement la marge brute globale à défendre sera connue, celle-ci pouvant être déclinée pour chacun des secteurs d’activité, par produits, … puis l’excédent brut d’exploitation, puis le résultat  d’exploitation avant  impôts.

• Si un service de production existe, grande attention sera portée sur la quantité et la qualité des rebuts par exemple, sans parler du taux d’occupation des diverses machines, …

• Les achats seront à surveiller de très près par une mise en concurrence régulière des principaux fournisseurs.

• Si tant est que les différents éléments évoqués ci-dessus aient été bien évalués, contrôlés et suivis, l’existence d’une certaine trésorerie devrait être constatée qui éviterait le recours aux banquiers toujours onéreux et ainsi rester libre de sa politique et de la gestion de son entreprise.